Tests de QI

Les tests

La présomption de précocité intellectuelle ne peut être validée que par un professionnel, habilité à faire passer des tests que l’on appelle communément tests de QI (quotient intellectuel).

Selon l’âge de votre enfant, le test sera différent mais il vous orientera vers ses aptitudes, ses potentialités et les domaines où il pourrait connaître des difficultés.

Si votre enfant a entre 2 ans et 5 ans 11 mois, le test qui convient est le WPPSI.
Si votre enfant a entre 6 ans et 16 ans, c’est le WISC, dont la version a été réactualisée récemment et qui se nomme désormais le WISC V (lire 5).

Au-delà de 16 ans et plus, le test proposé sera la WAIS, échelle destinée aussi à l’adulte.
Quel que soit le test utilisé, il se doit d’être proposé dans le cadre d’un entretien clinique complet et d’une évaluation globale de la personnalité de votre enfant.

Un accompagnement spécifique doit être envisagé à l’issue du test afin de vous permettre d’en comprendre la nature et d’entamer un suivi si besoin en individuel pour votre enfant ou avec vous dans le cadre d’une guidance parentale.

 

L’entretien clinique

Il s’agit tout simplement de l’acte d’écouter et de parler avec la ou les personnes qui consultent le psychologue.

L’entretien clinique répond à certaines règles et se déroule dans un cadre particulier. Il est un moyen pour permettre au psychologue de mettre en place les conditions les plus
favorables à l’exposition, la compréhension, et à la résolution des difficultés des patients.

Lors de cet entretien, des informations vous seront demandées au sujet des premières années de vie de votre enfant (développement, interactions sociales, hospitalisations, naissance de frère et sœur, place dans la famille…) afin de cerner au mieux le contexte dans lequel il s’est développé jusqu’à présent.